Inspiration, Organisation

S’organiser pour emporter ses repas au bureau

Emporter ses repas le midi au bureau est le souhait de pas mal de personnes, et pourtant cela semble compliqué à certains. Depuis février j’ai réussi à changer mes habitudes pour y arriver de façon quasi systématique. Je vais vous présenter mes astuces d’organisation, elles pourront je l’espère vous inspirer.

Si votre bureau est chez vous ou si vous rentrez le midi déjeuner cet article devrait également vous parler. De fait, je vous propose surtout une série de questions pour analyser vos habitudes et contraintes afin de vous permettre de définir une nouvelle organisation.

Vous le verrez, j’adore me poser des questions sur les repas et j’aime l’organisation. Je suis loin d’être parfaite pour autant ! En fin d’article je vous parlerai de quelques couacs ou en tout cas de moments où ça coince.

Pourquoi emporter ses repas ?

Il existe de nombreuses raisons de préférer emporter ses repas au bureau plutôt que d’aller à la boulangerie, au supermarché ou au traiteur du coin. Ces raisons doivent vous trotter dans la tête, mais pour vous motiver à changer vos habitudes je vous invite à vous les remémorer.

  • Emporter ses propres repas c’est l’assurance de connaître l’origine de votre nourriture, de pouvoir manger bio le midi par exemple.
  • C’est bien évidemment économique (si vous le souhaitez, vous pouvez aussi manger des repas luxueux avec des cèpes si vous préférez).
  • Lorsqu’on est végétarien, végétalien ou allergique, emporter son repas permet de se faciliter la vie plutôt que de trouver quelque chose de tout prêt qui vous conviendra.
  • Emporter sa boîte repas permet aussi de limiter ses propres déchets. Acheter du tout fait c’est souvent pré-emballé donc vous produisez des déchets.

Pour autant, rien ne vous empêche d’utiliser vos « économies » réalisées sur certains repas pour choisir un restaurant de temps en temps qui réponde à vos exigences de qualité. Quitte à choisir je préfère enrichir un restaurateur qui valorise les produits de saison qu’un supermarché.

Emporter ses repas au bureau

État des lieux

Une fois vos motivations établies, il est nécessaire de prendre en compte vos préférences et habitudes. Je vois souvent comme conseil de préparer en début de semaine de grandes quantités d’un plat, ou de céréales cuites. A titre personnel j’aime manger varié donc cette recommandation ne me convient pas du tout.

Vos préférences

Alors, préférez-vous manger en « binôme » repas du soir / restes le midi, ou bien préparer quelque chose de différent le midi ou un mix des deux ?

Quels sont vos préférences en terme d’originalité ? Aimez-vous vous reposer sur une rotation cyclique (lundi soir pâtes en sauce, mardi soir riz aux légumes, mercredi soupe …), ou bien préférez-vous changer tout le temps ?

Vous satisfaisez-vous de repas très simples (plat unique, pâtes aux légumes, risotto), ou bien aimez-vous de la complexité (crudités, plat (ou bien veggie-bowl), yaourt-fromage et/ou fruit) ?

Vos contraintes

Prenez en compte les possibilités sur place, pouvez-vous réchauffer ou non votre plat ? Si cela n’est pas possible il existe des thermos qui maintiennent au chaud. Mais vous devrez peut-être pencher vers des sandwichs ou des salades composées. Dans ce cas là pensez à mettre plein de légumes crus pour avoir des vitamines.

Avez-vous un frigo à votre disposition ? Dans les faits, j’ai tendance à ne pas réfrigérer mes repas entre l’heure de mon arrivée et l’heure du repas. Donc ce n’est pas indispensable.

J’imagine qu’il peut être moins évident de tout programmer avec une vie de famille, dans ce cas privilégiez de préparer des portions pour vous assurer qu’il restera suffisamment de quoi manger le lendemain.

Pourquoi cela ne fonctionne pas ?

Si vous avez déjà essayé de vous organiser et que cela ne colle pas, il est peut-être temps de vous demander ce qui a posé problème.

Un emploi du temps qui change trop souvent ? Des imprévus difficiles à gérer ? Un sentiment de manque de temps ?

Par exemple, le lundi soir c’est piscine, et donc impossible de cuisiner. Si je veux pouvoir emporter quelque chose le mardi midi au bureau il me faut un minimum d’organisation en amont.

gagner du temps

Plusieurs façons d’organiser ses repas

Comme indiqué plus haut, bien souvent les conseils pour faciliter l’organisation des repas reposent sur la préparation de grosses quantités qui seront dupliquées. D’ailleurs sur Youtube vous verrez un certain nombre de vidéos parlant de « meal prep« .

De façon simple, pour manger il y a selon moi 4 options :

  • Créer. Dans le cas présent ça consisterait à par exemple préparer un repas spécial pour le midi (soit compliqué, soit un sandwich, une salade composée …)
  • Dupliquer, c’est à dire manger le même repas qu’un jour précédent. Il est possible d’organiser un décalage si vous ne préférez pas manger exactement la même chose au repas d’après. Quitte à utiliser le congélateur pour des portions individuelles.
  • Recomposer, c’est à dire adapter plusieurs de ses restes pour les combiner différemment. Dans la pratique, mixer un reste de légumes pour en faire une sauce qui ira sur des pâtes, mettre un reste de légumes dans une tarte, faire des boulettes avec des restes de riz …).
  • Acheter quelque chose de tout prêt / aller au restaurant. Certains jours de la semaine cela peut être l’unique solution, autant l’accepter.

En pratique je fais comment ?

J’ai bien conscience de vous avoir amené à vous poser à peu près un millier de questions. Pour autant je pense qu’elles sont nécessaires, il n’existe pas de recette miracle qui fonctionne à tous les coups pour emporter ses repas. Mais en vous étant posé les bonnes questions, vous serez plus à même d’adapter ma solution à votre cas particulier.

Donc, dans mon cas, pour pouvoir emporter des repas au bureau le midi je mise sur la planification. Celle-ci n’est pas toujours rigide, pas forcément réalisée le même jour de la semaine ; mais cela reste une trame qui permet de cadrer un peu ce que je vais manger. Elle se repose sur mes paniers AMAP.

Je sais que cela en fera frémir certains ! Avant les paniers AMAP je faisais sans, certaines semaines tout se déroulait bien, et d’autres non. L’intérêt de s’être creusé la tête pendant un petit moment à trouver des idées pour toute la semaine c’est que les autres jours votre esprit est plus tranquille. Pour autant le repas et ses ingrédients précis n’est pas figé dans le marbre. J’ai les grandes lignes en tête, et j’ai toujours de la place pour l’improvisation.

Un autre des aspects positifs de la planification, c’est de pouvoir anticiper pour la cuisson des légumineuses par exemple. Cela vous permet également de vous assurer de manger varié tout au long de la semaine. Lorsque l’on cuisine à la dernière minute en ayant faim, il y a moins d’options qui s’ouvrent à vous.

Planifier oui mais comment ?

  1. J’aime bien utiliser du papier, mais libre à vous d’utiliser un tableur ou bien votre agenda électronique. Si vous êtes deux (ou plus), à cuisiner, pensez au partage de cette organisation !
  2. Prenez en compte les jours où vous ne pourrez cuisiner car vous avez des activités prévues (sport, réunion, absence …). A l’inverse si vous avez du temps cuisinez un repas en avance pour la semaine à venir. Cela pourra être le dimanche en fin de journée.
  3. Cela me paraît évident, mais lorsque cela est envisageable, partager les tâches, et l’organisation peut vous aider. Après vous pouvez apprécier de tout contrôler en cuisine, mais ne dites pas que vous êtes débordé.
  4. Démarrez votre semaine quand cela vous arrange (ou d’ailleurs prenez une période plus large). En ce moment ma semaine commence le jeudi soir, jour d’arrivée du panier AMAP.

Mon planning

Je vous ai refait au propre mon planning tel que je le prépare (voir ci-dessous). Dans la réalité j’écris ça sur un papier brouillon rapporté du boulot et ce n’est pas du tout aussi propre. Vous n’avez pas nécessairement besoin de perdre du temps à faire quelque chose de beau. L’important est que votre planning soit lisible et qu’il vous convienne.

  1. Après avoir découvert mon panier AMAP (et fait une photo pour le blog) je note les légumes que j’ai reçus. S’il y a des légumes restant ou d’autres choses que je souhaite cuisiner je les note également.
  2. Ensuite, je me creuse la tête pour trouver des recettes en lien avec les légumes. En effet, pour moi le(s) légume(s) est(sont) au centre du repas. Pour cela je feuillette des magazines et autres livres de cuisine. Je cherche aussi parfois sur internet. Une fois trouvées, je liste toutes ces idées de repas.
  3. Je reporte à côté de chaque repas (à droite) le numéro de l’idée. Par exemple, samedi midi cela sera l’idée n°4. Le tout en prenant en compte mes contraintes. Je n’indique pas ces contraintes sur le planning mais vous pouvez le faire.
  4. Une fois que j’ai de quoi manger chaque jour je fais ma liste de course. Qui parfois se découpe en plusieurs magasins.
  5. Avec cette technique il est donc possible d’emporter ses repas. Adaptez la technique pour qu’elle vous corresponde !

Dans la réalité

Parce que je ne suis pas parfaite, voici comment cela se passe parfois :

  • Le jour où je reçois le panier AMAP je traîne pour planifier et j’improvise pour quelques repas.
  • Certains repas, j’anticipe mal et il n’y a pas assez de restes pour le lendemain. Dans ce cas soit je propose un restaurant, soit je prépare un repas très simplifié.
  • Il m’arrive de trop cuisiner, dans ce cas je congèle les restes.
  • Je prépare une salade composée au petit déjeuner. Et, si besoin, je complète le midi en achetant un complément (une tomate …) à côté du bureau.
  • Un repas au restaurant ou chez des amis se profile : je décale mon planning et / ou je congèle.
  • Je pars en week-end et le dimanche soir il n’y a rien à manger (et encore moins le lundi midi). Dans ce cas, je cuisine quelque chose de rapide le dimanche, avec parfois peut de légumes, et essaye de me rattraper sur une salade composée le lendemain.
  • Certains soir je n’ai pas envie du tout de manger ce que j’ai prévu le soir même, j’échange avec un autre jour.

 

Parmi vous il y a t-il des adeptes de la planification pour emporter ses repas ? Ou bien vous improvisez à l’écoute de vos envies du moment ?

J’espère que cet article fleuve vous aura plu. Je vais essayé de rédiger de temps en temps des articles similaires.

N’hésitez pas à me donner des idées de sujets, et à partager cet article s’il vous a paru utile !

emporter sa lunchbox

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments on “S’organiser pour emporter ses repas au bureau

  1. Merci pour ton article. J’aime bien l’organisation, alors ça me parle carrément ^^

    A la maison, nous sommes 2. Je réfléchis à nos menus de la semaine et en fonction des restes, je dresse une liste de courses pour n’acheter que le nécessaire.
    On fait les courses en vrac et bio le vendredi ou samedi. Puis je cuisine le week-end des plats pour environ 4-6 repas. On alterne à chaque repas pour ne pas manger la même chose. On aime bien changer ^^
    Et je recuisine un soir ou deux dans la semaine pour les derniers repas jusqu’au week-end suivant.

    Je laisse libre court à mon imagination pour 2-3 repas dans la semaine : diner sur le pouce, plateau serie us… Histoire de ne pas tomber dans une routine ennuyeuse 🙂

    Et je prévois toujours un dessert maison dans la semaine. Gourmandise quand tu nous tiens… !

    Organisée oui ! Juste ce qu’il faut pour que ça roule ^^ Belle soirée. Bises

    1. Au final je trouve qu’un peu d’organisation permet d’y passer moins de temps. Après quand je suis disponible tous les soirs de la semaine cela ne me dérange pas de cuisiner, mais c’est aussi agréable de rentrer et de n’avoir que des crudités à préparer et pas tout un repas !

Laisser un commentaire