Cocotte, Plat complet

Haricots rouges en cocotte

Bonsoir,

Une recette en cocotte ! (Hop je rajoute une catégorie adéquate). Parce que bien que n’en parlant pas souvent, elle me sert drôlement cette jolie demoiselle. Si on n’est pas trop pressé elle permet de faire des merveilles avec un effort minimum !

Je ne ferais pas l’affront de dire que c’était un chili sin carne, c’était essentiellement des haricots rouges cuisinés à la cocotte, rien de plus simple. Bon bien sûr il faut penser à les faire tremper … c’est bien la raison pour laquelle il m’arrive bien souvent d’oublier de manger des légumineuses, c’est un peu chiant il faut l’avouer.

Ingrédients :

  • 300g de carottes
  • 150g de haricots rouges secs
  • 50g de tofu fumé
  • 1 oignon
  • 500g de purée de tomate + 300ml d’eau
  • Cumin
  • Piment doux
  • Piment de Cayenne en poudre
  • Sel/Poivre

En cuisine :

Déjà, faites tremper les haricots, 24h pour ma part (il peut aussi être malin de mettre du bicarbonate dans l’eau de cuisson)(comprendre que j’ai oublié pour ma part).

Une fois les 24h passées, faites chauffer votre cocotte avec un peu d’huile. Émincez un oignon et mettez le à dorer avec les épices, cumin, piment doux, piment de Cayenne en poudre. Pour le sel, attendez la fin de la cuisson.

Coupez vos carottes en dés. Ajoutez à la cocotte. Coupés votre tofu en dé (on peut s’en passer, c’était un reste de la Flammenkuche). Et ajoutez.

Faites revenir un peu, puis ajoutez le liquide, le coulis de tomate et l’eau. Et bien sûr le clou du spectacle les haricots. (Donc là c’est bien de mettre une pincée de bicarbonate, ou des algues qui font l’affaire).

Laissez cuire 3 ans … ok au bout d’une heure les haricots auront déjà commencé à s’attendrir faites durer le plaisir jusqu’à ce que ça soit à votre goût.

Dégustez ensuite. Nous en avons mangé à 2 repas à 2 (avec du riz) et congelé une part pour un autre jour).

11 questions et 11 réponses

Enfin, j’ai été tagguée par Iza, je réponds donc, sans suivre les règles.

1 – pour la St-Valentin, as-tu fait un menu particulier ?
Je n’irais pas dire que c’était un menu, mais j’ai fait un risotto qui sera prochainement publié ici et un gâteau, dans un moule trop grand, on aurait dit un cookie géant (mon amoureux, qui ne savait pas que c’était le 14 la St Valentin avait préparé à son insu la veille une crème de kiwi pour aller avec le gâteau.
2 – quelle a été « the » expérience gustative de ta vie ?
Pas facile de répondre comme ça, un petit plaisir, non pas extraordinaire, mais qui m’avait bien fait plaisir était un carrot cake, dans un café, dans un village, où nous nous étions arrêtés à mi-chemin d’un grand tour en vélo !
3 – livre ou ciné ou télé ?
Télé : non (on n’en a pas, par contre mon chéri me propose souvent des trucs d’arte+7 à regarder 🙂 )
Ciné : Une fois par mois environ
Livre : Tous les soirs + dans les transports en commun
4 – ton idée d’une vie idéale ?
La vie à la campagne, mais avec une solution de télé transportation (et avec une bonne connexion internet)
5 – si je dis « faible femme », tu réponds ?…
rien 🙂
6 – en hiver, soupe de légumes et pain paysan au coin du feu ou petits gâteaux et thé/chocolat sous un plaid dans un bon fauteuil ?
Plus sucré (j’ai eu deux plaids à Noël) (mais pas de cheminée …)
7 – ville ou nature ?
Les deux ! C’est sûr la vie en ville est infiniment pratique. Mais qu’est ce que cela fait du bien le calme et le vert de la campagne !
8 – cuisines-tu systématiquement du frais ?
Non, pas systématiquement. Mais j’essaye au maximum.
9 – combien de temps par jour passes-tu sur le net ?
Boulot compris ? Beaucoup, beaucoup …
10 – cuisines-tu en musique ? (si oui, en écoutant quoi ?)
Souvent le soir j’allume tout simplement France Inter
11 – ta dernière découverte ?
Une petite boutique que j’aimerais bien visiter

A la prochaine !

http://cuisinevgdiza.blogspot.com/

6 Comments on “Haricots rouges en cocotte

  1. et bien toi aussi tu as été taguée…et tu es aussi respectueuse des règles que moi!
    PS , du vinaigre dans l’eau de trempage des haricots, puis rinçage et cuisson au bicarbonate, ça accélère pas mal..

  2. Toutes les légumineuses ne sont pas aussi longues à préparer. Les lentilles c’est super rapide, les pois cassés aussi !
    Et puis j’avoue que j’ai toujours des bocaux de légumineuses au naturel dans les placards : ça permet d’en manger sans y penser 2 jours à l’avance !
    En attendant miam miam !

    1. Oui oui c’est vrai (quoi que je les fais tremper les pois cassés). Hier justement j’ai cuisiné des lentilles blondes après avoir écrit l’article.
      Pour les bocaux au naturel, en fait ça m’inspire pas, j’ai une bocal de mojettes de Vendée dans le placard pour les soirs où on n’a pas d’idées cuisine mais en fait on n’a jamais envie de l’ouvrir …

  3. Merci d’avoir joué le jeu 😉 Je raffole également des carrot cakes, va falloir que je trouve une alternative végétalienne… Bonne fin de journée !

Laisser un commentaire