Dessert

Cake pamplemousse et pavot

J’ai enfin acheté des graines de pavot ! Oui je sais, cela n’a rien d’extraordinaire, néanmoins je n’en avais jamais acheté de ma vie … Trouvant ça joli dans certaines recettes je me disais toujours qu’il fallait en acheter et puis j’oubliais.

Pour ne pas que le paquet demeure scellé plusieurs semaines dans le placard (qui déborde !), j’ai décidé de trouver une recette pour le jour même… j’avais envie d’un cake. Mais je n’avais pas de citron pour le « classique » pavot-citron.

J’ai cherché une base de cake vegan, j’ai trouvé celle de Mlle Pigut (ici même), et j’ai brodé autour.


cake-pamplemousse-pavot1

Ingrédients

  • 200 g de farine de blé T65*
  • 90 g de sucre de canne
  • 100 ml de lait d’amande
  • Jus d’un demi pamplemousse (ici 75 ml)
  • 40 ml d’huile de pépins de raisins
  • 2 càs rase de graines de pavot
  • 1 càc de bicarbonate de soude
  • Zeste d’un quart de pamplemousse

cake-pamplemousse-pavot2

En cuisine

Dans un saladier mettez votre farine, votre sucre et les zestes du quart de pamplemousse en petits bouts. Ajoutez sur le dessus votre bicarbonate de soude et recouvrez le du jus de pamplemousse… ça mousse !

Ajoutez le lait d’amande et l’huile. Mélangez.

Rajoutez vos graines de pavots.

Dans un moule huilé, déposez la préparation et enfournez à 180°C pendant une trentaine de minutes, pensez à testez avec la pointe du couteau que votre gâteau soit bien cuit !

cake-pamplemousse-pavot3

* Une amie m’a demandé des précisions sur le choix des farines. Je profite de cette recette pour lui en donner, si vous êtes bio-addict depuis un moment vous n’avez pas besoin de lire 😉

Grâce à Wikipedia je peux vous préciser que le nombre qui figure après le T dans la dénomination d’une farine, correspond au taux de blutage, ou taux de cendre, résultant de la calcination d’un échantillon lorsque l’on fait chauffer à 900°C.

Ainsi, pour de la farine à T55, le taux de cendre sera entre de 0,5 à 0,6 %. Pour une farine T80, le taux de cendre sera de 0,75 à 0,9 %. La plus complète est la T150, la moins la T45.

Oui, mais encore ? Plus le taux est élevé, plus la farine est complète. Plus la farine est complète et plus elle a été réalisée avec une graine complète. Une graine se compose, d’un germe, d’une amande farineuse et d’une enveloppe. L’enveloppe produit le son.

En pratique cela donne quoi en cuisine ? A hygrométrie comparable, plus la farine est complète, et plus la préparation aura besoin d’eau pour humidifier la farine. C’est donc bon à savoir, dans tous les cas, il vaut mieux incorporer progressivement l’eau dans les préparations, car une fois qu’il y en a trop … il y en a trop !

Et pourquoi pour les farines autres que le blé nous n’avons pas cette distinction ? Tout simplement parce que le blé est une céréale à grains nus. Les autres céréales (riz, orge, épeautre …), sont quant à elle vêtue d’une glumelle, qui est enlevée avant toute mouture.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire